normal process shutdown instead of wp-cron $wpsc_last_post_update = 1555405433; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_shutdown_gc = 0; $wp_super_cache_late_init = 0; //Added by WP-Cache Manager // uncomment the next line to enable advanced debugging features $wp_super_cache_advanced_debug = 0; $wp_super_cache_front_page_text = ''; $wp_super_cache_front_page_clear = 0; $wp_super_cache_front_page_check = 0; $wp_super_cache_front_page_notification = '0'; $wp_cache_object_cache = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_anon_only = 0; $wp_supercache_cache_list = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_debug_to_file = 0; $wp_super_cache_debug = 0; $wp_cache_debug_level = 5; $wp_cache_debug_ip = ''; $wp_cache_debug_log = ''; $wp_cache_debug_email = ''; $wp_cache_pages[ "search" ] = 0; $wp_cache_pages[ "feed" ] = 0; $wp_cache_pages[ "category" ] = 0; $wp_cache_pages[ "home" ] = 0; $wp_cache_pages[ "frontpage" ] = 0; $wp_cache_pages[ "tag" ] = 0; $wp_cache_pages[ "archives" ] = 0; $wp_cache_pages[ "pages" ] = 0; $wp_cache_pages[ "single" ] = 0; $wp_cache_pages[ "author" ] = 0; $wp_cache_hide_donation = 0; $wp_cache_not_logged_in = 1; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_clear_on_post_edit = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_hello_world = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_mobile_enabled = 1; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_cron_check = 1; //Added by WP-Cache Manager ?> normal process shutdown instead of wp-cron $wpsc_last_post_update = 1555405433; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_shutdown_gc = 0; $wp_super_cache_late_init = 0; //Added by WP-Cache Manager // uncomment the next line to enable advanced debugging features $wp_super_cache_advanced_debug = 0; $wp_super_cache_front_page_text = ''; $wp_super_cache_front_page_clear = 0; $wp_super_cache_front_page_check = 0; $wp_super_cache_front_page_notification = '0'; $wp_cache_object_cache = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_anon_only = 0; $wp_supercache_cache_list = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_debug_to_file = 0; $wp_super_cache_debug = 0; $wp_cache_debug_level = 5; $wp_cache_debug_ip = ''; $wp_cache_debug_log = ''; $wp_cache_debug_email = ''; $wp_cache_pages[ "search" ] = 0; $wp_cache_pages[ "feed" ] = 0; $wp_cache_pages[ "category" ] = 0; $wp_cache_pages[ "home" ] = 0; $wp_cache_pages[ "frontpage" ] = 0; $wp_cache_pages[ "tag" ] = 0; $wp_cache_pages[ "archives" ] = 0; $wp_cache_pages[ "pages" ] = 0; $wp_cache_pages[ "single" ] = 0; $wp_cache_pages[ "author" ] = 0; $wp_cache_hide_donation = 0; $wp_cache_not_logged_in = 1; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_clear_on_post_edit = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_hello_world = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_mobile_enabled = 1; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_cron_check = 1; //Added by WP-Cache Manager ?> projet Archives | Manon / Anyway
Browsing Tag

projet

ANYWAY

Partir vivre à Londres, de rêve à projet

londres

Crédit photo : Matthew Chattle, photographe Londonien

 Il y a plusieurs mois, j’ai publié sur le blog ma Bucket List (les choses que je veux faire avant de mourir). Depuis plus d’un an, un de ces rêves ne me quitte plus : aller vivre à Londres.

Pourquoi partir ?


Pourtant, assumer ce projet n’est pas quelque chose d’anodin pour moi. Depuis petite, je me suis toujours dit que j’allais rester à Marseille toute ma vie. Je ne me voyais pas vivre ailleurs, loin de ma famille et mes amis. Mais depuis, j’ai grandi et j’ai commencé à voyager. D’ailleurs, mon premier voyage à l’étranger (en tant qu’adulte) s’est déroulé il y a presque 2 ans et c’était… à Londres !

Depuis cette première expérience, j’ai chopé le virus du voyage. Moi qui n’était presque jamais partie à l’étranger, en moins de 2 ans, je suis partie : à Rome, à Barcelone, un mois au Québec, à New York et à Hambourg. Les voyages m’apportent tellement. J’ai l’impression de ne pas être la même personne à mon retour. Je ne me suis jamais sentie aussi bien qu’en voyageant : j’aime découvrir différentes cultures, faire de nouvelles rencontres, goûter aux spécialités locales, m’imprégner du rythme de la ville…

Aussi, la seconde raison pour laquelle j’ai envie de partie est que je veux améliorer mon anglais. Actuellement, je comprends bien la langue mais j’ai encore des blocages à l’oral et j’aimerais vraiment parler couramment à la fois dans un but personnel mais aussi professionnel. Ce projet s’ancre dans une dynamique d’indépendance : mon but est de travailler en freelance à temps plein, et je sais que parler anglais couramment serait un vrai plus pour moi.

Pourquoi Londres ?


Mais alors, pourquoi Londres ? Je ne sais pas si j’arriverais à expliquer clairement ce choix. Cette ville m’a tout de suite époustouflé. Je me suis sentie si libre, si vivante. J’ai eu un véritable coup de foudre pour ces rues bourrées de charme et ces habitants si excentriques, si vrais. Depuis ce voyage, cette idée d’un jour partir y vivre à germé dans ma tête. Ce « rêve » est maintenant devenu un « projet ». La sémantique est importante, je ne dis plus « je rêve de vivre à Londres » mais « je VAIS vivre à Londres ». Ce n’est plus quelque chose d’abstrait ou de probable, je vais partir, j’en suis certaine. Maintenant que je suis diplômée, je suis libre de faire ce dont j’ai envie. C’est pourquoi je me suis fixée une death line : en janvier 2016, j’embrasserai ma nouvelle vie, à Londres.

Comment partir ?


Se décider de partir vivre dans l’une des villes les plus chères du monde, c’est bien beau. Mais encore faut-il savoir comment. Là, deux options s’offrent à moi :

• soit je pars en mode YOLO sans avoir de logement ni de travail, et je recherche un poste de serveuse/vendeuse une fois sur place (= risque de galère de recherche de logement, pénibilité et précarité du travail, risque de payer le prix fort en transport et logement…),
• soit je pars en temps que fille au pair (où je serais logée, nourrie, et payée).

(Bon, c’est sur, exposer les choses comme ça, il n’y a pas photos).

J’ai donc choisi la deuxième option (ah bon ?!). En plus, ce qu’il me plait à l’idée de partie en tant que fille au pair, c’est le fait d’être accueillie au sein d’une famille, d’avoir un « travail » ludique, d’être en contact avec des enfants (ok, ça peut avoir de mauvais côté, mais je pense que ça peut aussi être très épanouissant !).

A un peu plus de 2 mois de mon départ, j’ai donc pris les choses en main et je me suis inscrite sur le site de référence : Aupair Word (pour les curieux•ses, vous pouvez même voir et/ou diffuser mon profil). Malgré avoir été en contact avec plusieurs familles, je n’ai toujours pas trouvé chaussure à mon pied mais je ne désespère pas.

D’ailleurs, pour me conforter dans mon choix, j’ai décidé de faire mon premier voyage solo à Londres dans deux semaine pour 3 jours. Je ressens un mélange entre excitation et stress mais je suis sûre que ça va super bien se passer ! J’en parlerai sûrement sur le blog mais en attendant, je vous conseille de lire l’article « Voyager seule » de ma copine Amélie qui s’est essayé au voyage solo si vous voulez vous aussi sauter le pas.

Je suis sûre que l’année 2017 sera mon année et que j’arriverai à réalisé ce rêve qui me tient tellement à coeur. On se tient au courant, alors ? 💛